Design

Découvertes lors de la Design Week 2022, les créations d’une designer contemporaine mises en valeur parmi de somptueuses boiseries d’époque 

En ce mois de septembre, au cours de la Design Week de Paris, heureusement libérée - momentanément - de la menace Covid et s’épanouissant au cœur d’une belle arrière-saison, nous avons découvert à la fois les créations récentes d’une designer talentueuse et un refuge hors du temps, sanctuaire dédié au travail du bois inchangé depuis plus d’un siècle.  Et pas n’importe quel travail… la réalisation de boiseries exceptionnelles, copie à l’identique ou création de panneaux raffinés dont les nombreux modèles répondent aux styles les plus divers. Le plaisir de la contemplation est décuplé par l’impression de pénétrer au sein d’un lieu secret, connu seulement de quelques happy few. 

Chez Féau Boiseries, la surprise et le charme se révèlent en effet progressivement derrière une façade relativement anonyme : une petite galerie à l’entrée classique et intimiste - néanmoins personnalisée par une sculpture d’Othoniel – précède une succession de pièces présentant toutes de véritables boiseries de collection aux couleurs, textures, et styles divers. Ainsi découvre-t-on progressivement un univers d’artisanat de haut vol maintenu à l’identique depuis des décennies, au sein d’un atelier tout de métal et de verre inchangé depuis le temps d’Eiffel.

 

C’est Guillaume Féau et sa sœur qui règnent sur cet univers passionné et enchanteur. Leur collection compte des pièces rares et emblématiques. Elles peuvent être vendues mais elles sont surtout sources d’inspiration pour les décorateurs et servent de prototypes à de nouveaux décors qui seront réalisés dans les ateliers selon des techniques précieusement et jalousement conservées. Car il ne faut pas se tromper : nous sommes ici dans le monde de l’unique, du précieux, du luxe. Les clients viennent du monde entier, attirés par ce raffinement à la française et sont le plus souvent millionnaires. 

 

Ce n’est d’ailleurs pas sans plaisir et fierté que l’on nous rappelle que Boiseries Féau a rejoint depuis un an le Comité Colbert dont la mission est de promouvoir les grandes traditions et savoir-faire du luxe français … 

Le luxe et la beauté suprême sont des variables qui exaltent particulièrement l’inspiration de l’architecte designer franco-libanaise Aline Asmar d’Amman. On lui doit notamment le décor du restaurant Le Jules Verne ou la rénovation du Palazzo Dona Giovannelli à Venise. Avec Karl Lagerfeld elle a également participé à la rénovation somptueuse de l’Hôtel Crillon. C’est d’ailleurs sur ce chantier d’exception qu’elle a noué une relation privilégiée avec Féau Boiseries. Et la raison pour laquelle elle expose ses dernières créations au sein même de leur magnifique atelier. Au fil de notre déambulation nous avons ainsi pu découvrir un papier peint floral brodé de cristaux, des luminaires d’exception, des fauteuils et canapés d’un grand raffinement et quelques meubles, dont notre coup de cœur absolu pour de petites tables d’appoint « Stone Clouds » alliant pieds en pierre brute et plateaux en onyx rose. 

Incontournable également l’ensemble voluptueux canapé et fauteuils « Georgia » rose poudré. On nous confie que le célèbre pâtissier Pierre Hermé s’en est inspiré pour la création d’un nouveau gâteau … 

 

« Là tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté » …. Oui ce vers de Charles Baudelaire pourrait ici nous revenir aisément en mémoire !